Ariège Pyrénées - ariege.com

Hébergements à ou près de Mirepoix :

Auberge du BalestiéGîtes
Chambres d'hôtes

Château La Commanderie
à Plaigne (14 kms dans l'Aude)

 

Mirepoix, une bastide médiévale

maisons à colombages de MirepoixMirepoix, petite ville de 3100 d’habitants permanents est située à mi-distance entre Carcassonne et Foix.

C’est au X ème siècle que l’on cite la première fois son nom dans une charte donnée aux habitants par Raymond Roger comte de Foix. On lui attribue des origines celtes.

Lors de la croisade contre les Albigeois en 1209, Simon de Montfort prend le château féodal. La famille de Mirepoix très liée au Catharisme est dépossédé. Simon de Montfort le donne par le traité de Paris en 1229 à Guy de Levis son fidèle lieutenant qui devient Maréchal de Mirepoix.

A cette époque la ville s’étend au pied du château sur la rive droite de l’Hers et est très florissante : près de 2000 habitants, de nombreux commerces et industries.

En 1279, la rupture du barrage de Puivert provoque une terrible inondation qui détruit toute la ville en n’épargnant que le château.

En 1289, Guy de Lévis décide de rebâtir la ville sur la rive gauche de l’Hers, c’est son fils qui fit exécuter ce projet. La ville est reconstruite en forme de bastide ce qui explique les rues tracées au cordeau suivant deux axes perpendiculaires et une grande place centrale.

La cité prospère et en 1317, le pape Jean XXII en fait un évêché.

En 1362, la ville est attaquée par une bande de routiers qui met le feu.Suite à ce grand incendie détruisant la partie sud de la ville, une nouvelle enceinte de protection est construite constituée par de fortes murailles et quatre portes fortifiées pour mettre la ville à l’abri. De nos jours, il ne subsiste de cette fortification que la Porte d’Aval qui laisse encore entrevoir des traces de herse.

le cathédrale à MirepoixSur la grand place, l’on peut encore admirer les maisons à colombages sur galerie de bois. Des piliers en bois aidés d’étançons soutiennent les façades et forment de magnifiques galeries couvertes. Les solives des maisons les plus riches sont sculptées. Les plus belles sculptures se trouvent sur la maison de Justice du Seigneur qui devient plus tard en 1500 Maison des Consuls : femmes à coiffe, tête barbue, tortue…

La petite église St Maurice construite en 1298 par Jean de Lévis et sa femme Constance de Foix se transforme au cours du temps en cathédrale. De nos jours la cathédrale St Maurice possède une nef unique de 48 m de long, 24 m de hauteur, 22 m de large, un portail gothique et un clocher à la flèche élégante de 60 m de haut. Par sa largeur de nef, la cathédrale se situe au 2 ème rang en Europe après Gerona en Espagne. A l’intérieur, vandalisme et démolitions ont détruit de nombreux trésors mais l’on peut encore admirer un tabernacle, un christ en croix du XIV ème siècle et un des sept tableaux de Larivière-Vesontius.

FranglaisLe phénomène Dordogne à commencé à apparaître à Mirepoix il y a quelques années : agences immobilières anglaises, menus en anglais, journaux et magazines anglais dans les librairies, etc... Cette petite ville et sa région est très appréciée par la clientèle anglaise sûrement pour la douceur de son climat, sa proximité de l’aéroport de Carcassonne et son charme de petite ville tranquille du sud de la France.

Dans les environs de Mirepoix vous trouverez également à visiter :

- l’Eglise rupestre de Vals
- le Château de Lagarde : ruines d’un château surnommé à l’apogée de sa splendeur « Le petit Versailles du Languedoc » dont les ruines majestueuses laissent deviner un passé glorieux, il fut construit début du XIV ème siècle par les héritiers de Guy de Lévis
- Camon un petit village fortifié, construit autour d’une ancienne abbaye bénédictine qui aurait été fondée par Charlemagne en 778