Occupation et résistance en Ariège pendant la guerre

Le camp du Vernet d'Ariége, 1939 - 1944

L'entrée du camp de repression du VernetDès 1939, après la défaite de la République espagnole, le Camp du Vernet d’Ariège sert à regrouper les 12 000 combattants espagnols de la Division Durruti. A la déclaration de la guerre, les étrangers « indésirables » , intellectuels antifascistes, membres des Brigades internationales… sont internés au Vernet dans des conditions terribles décrites par l’écrivain Arthur Koestler (lui-même interné) dans « La lie de la terre » En 1940, devenu camp répressif, on y interne tous les étrangers considérés suspects ou dangereux pour l’ordre public. A partir de 1942, il sert aussi d’internement de transit pour les juifs arrêtés dans la région. En juin 1944, les derniers internés sont évacués et déportés à Dachau dans le « Train fantôme ». Au total environ 40 000 personnes de 58 nationalités ont été internées dans ce camp, des hommes principalement, des femmes et des enfants. 

Le Chemin de la Liberté: route d'évasion en Espagne
de la 2eme guerre mondiale

chemin de la libértéInaugurée en 1994 cette randonnée balisée est unique car elle retrace un des nombreux passages utilisés durant la deuxième guerre pour s’enfuir des Pyrénées Centrales vers le Nord de l’Espagne. Cette route n’a non seulement été emprunté par de nombreux français et juifs fuyant l’oppresseur allemand mais aussi par beaucoup d’aviateurs anglais et américains qui cherchaient à rejoindre leur pays après que leur avion est été abattu par les nazis occupant l’Europe.

Les enfants du château de la Hille

chateaubwEn conséquence des persecutions des Juifs lors de la soit-dite "Kristallnacht" en novembre de 1938 la Belgique acceptait quelques centaines d'enfants juifs de l'Allemagne et de l'Autriche. Parmi eux était une centaine de garçons et filles qui furent logés en deux foyers à Bruxelles. Lors de l'invasion de l'armée allemande au mois de mai 1940, les environ 100 enfants, âgés de 5 a 16 ans, pouvaient s'echapper au dernier instant par train de marchandises, grâce à l'intervention de la directrice du foyer des filles.

L’évasion d’une jeune Juive vers l’Espagne

Inge (Berlin) Vogelstein avait 19 ans quand elle s'est évadée en Espagne en passant par les Pyrénées en avril 1943. 

 

Inge Berlin VogelsteinC’est en 1939 que j’ai échappé avec mon jeune frère à la persécution nazi en Allemagne sous le couvert d’un transport d’enfants vers la Belgique. Mais avec l’invasion allemande de 1940 nous étions une fois de plus sous l’emprise de Hitler. Pendant la progression de l’invasion, nous avons été évacués par trains de marchandises sous les bombardements vers le Sud de la France au hameau de Seyre en Haute Garonne. Nous étions un groupe d’environ 100 enfants entre 4 et 16 ans. Nous avons vécu à Seyre pendant environ 1 an dans des conditions extrèmement difficiles avant que la Croix Rouge Suisse n’en eu connaissance et nous transfera vers le Château de la Hille en Ariège près de Montégut Plantaurel.

1942 : Une jeune Ariégeoise aide une famille juive à s'échapper

Jeanne Rogalle avec ses parents en 1942Le 29 novembre 1942, mon père, Jean Pierre Agouau, conduit deux Juifs hollandais à la frontière espagnole avec succès. Il rentre à Aulus avec une lettre qu’une personne viendra chercher le soir même.

Le 3 décembre suivant, nous avons à nouveau la visite de l’homme qui était venue chercher la lettre quelques jours auparavant. Il demande à mon père s’il veut bien se charger d’accompagner à la frontière neuf personnes : 5 hommes, 3 femmes et un garçon de 12 ans. J’entends la conversation et je me propose pour être un deuxième guide. Mon père accepte; il sait qu’il peut compter sur moi, car en été je l’accompagne souvent sur les estives près de la frontière.

Un grand merci aux photographes

Qui sommes-nous ?

ARIEGE.COM une petite entreprise non subventionnée spécialisée dans le tourisme pour le département de l’Ariège. Notre petite équipe multilingue est composée d’habitants de l’Ariège ayant plus de 30 ans d’expérience dans les domaines du tourisme, de l’infographisme et de l’édition. Notre rôle est la mise en relation des internautes avec les prestataires ariégeois sans intermédiaire. Pour connaître nos tarifs, contactez-nous.
SNC ARIEGE.COM - infos-ariege@ariege.com

Mentions légales