Les orchidées de l'Ariège

orchideeSavez-vous qu'il y a presque 60 espèces d'orchidées en Ariège ? Et si certaines sont très rares et même une a disparu, d'autres sont tellement abondantes que vous serez presque obligé de les piétiner en vous promenant dans certains prés plus ou moins en friches. Et vous ne vous doutez sûrement pas que dans ces prés, les broussailles à droite et à gauche qui sont en train de les envahir, parce qu'ils sont de moins en moins pâturés, vont faire disparaître ces abondantes orchidées. Sous les broussailles des arbres vont germer et petit à petit la forêt remplacera les prés abandonnés. Bien sûr certaines orchidées vivent en forêt mais elles sont plus discrètes. A l'ombre des arbres et en l'absence du soleil, elles ont perdu la caractéristique essentielle des plantes : la couleur verte, marque de la chlorophylle et de la photosynthèse. Elles se sont associées à un champignon par l'intermédiaire duquel elles vont chercher leur nourriture dans la sève des racines des arbres. Certaines fleuriront même sans que la fleur s'ouvre et cela parfois sous terre!

Si nos orchidées indigènes ne peuvent pas rivaliser de beauté avec leurs cousines exotiques, elles n'en sont pas moins très attirantes par leur biologie. Savez-vous par exemple que les graines sont très petites--une seule capsule d'orchis mâle peut contenir jusqu'à 6 000 graines--parce qu'elles n'ont pas de réserve (l'amidon du grain de blé). Pour germer elles doivent s'associer à des champignons microscopiques souterrains qui leur procurent la nourriture nécessaire. Mais prudentes elles les maintiennent à l'extrémité de leurs racines et détruisent ceux qui voudraient infester toute la plante.

AnpyraSavez-vous que certaines fleurs d'orchidées émettent le même parfum que certaines femelles d'insectes pour attirer les mâles ? Le pétale inférieur (labelle) de certaines orchidées imite aussi l'abdomen des insectes et le mâle essaie en vain de copuler sur la fleur ! Mais ce faisant l'orchidée lui colle le pollen sur la tête et il ira féconder la prochaine fleur sur laquelle il se posera.

D'autres orchidées décorent leurs labelles de pointillés et de tirets pour diriger les insectes vers le nectar qu'elles sécrètent pour leur offrir, en nourriture, en échange du transport du pollen. D'autres encore ont deux écailles sur le labelle pour mieux diriger la trompe du papillon vers leur éperon qui contient le nectar.

Si certaines orchidées ariégeoises sont très grandes (jusqu'à 1 mètre pour l'orchis bouc (photo ci-contre)--dont il est inutile de vous parler de l'odeur) d'autres sont très petites, moins de 10 cm avec des fleurs de 2 ou 3 mm. Il en est de très colorées et très odorantes (l'orchis pyramidal-photo ci-dessus) ou à l'inverse toutes vertes et peu visibles dans l'herbe (orchis grenouille).

L'Ariège s'étend des plaines alluviales cultivées jusqu'à la haute montagne en passant par des forêts profondes et des collines boisées. Il y a des massifs granitiques, des rides calcaires, des zones schisteuses ou humides. Cela donne une mosaïque de milieux et de microclimats, chacun avec ses propres orchidées. Un élevage abondant a généré de nombreux milieux ouverts -- qui hélas ont tendance à s'embroussailler. Ceci explique toutes ces espèces présentes en Ariège et leur abondance.

Le mieux pour apprendre à connaître et à repérer ces orchidées --ainsi que d'autres fleurs et la faune-- est de vous adresser à des spécialistes passionnés qui vous associeront à leur découverte sur le terrain et vous aideront par leurs publications comme par exemple l' Atlas des Orchidées d'Ariège de Lucien GUERBY et Benoit HOLLIGER. De plus l'Ariège est aussi riche de toute sa nature : fleurs, arbres, insectes, oiseaux, batraciens, chauves souris, animaux de montagne D'autres livres sont à votre disposition : Où observer les oiseaux en Ariège ? et Découvrir les rapaces diurnes et nocturnes d'Ariège, par exemple. Ces ouvrages sont disponibles dans les librairies ariégeoises mais également auprès de ceux qui les éditent : l'Association des Naturalistes d'Ariège à Cottes 09240 LABASTIDE DE SEROU (tel 05 61 65 80 54 – fax 05 61 65 80 42).

Vous pouvez également participer à leurs sorties, en général tous les 15 jours le samedi ou le dimanche. Ils vous présenteront aussi les actions conservatoires qu'ils mènent pour protéger certains milieux naturels, riches mais vulnérables : réserves naturelles volontaires, projet de jardin botanique, conservatoire des sites, par l'intermédiaire d' Espaces Naturels d'Ariège, partie intégrante de l'Association des Naturalistes de l'Ariège.

–Lucien GUERBY, membre de l'Association des Naturalistes de l'Ariège

Un grand merci aux photographes

Qui sommes-nous ?

ARIEGE.COM une petite entreprise non subventionnée spécialisée dans le tourisme pour le département de l’Ariège. Notre petite équipe multilingue est composée d’habitants de l’Ariège ayant plus de 30 ans d’expérience dans les domaines du tourisme, de l’infographisme et de l’édition. Notre rôle est la mise en relation des internautes avec les prestataires ariégeois sans intermédiaire. Pour connaître nos tarifs, contactez-nous.
SNC ARIEGE.COM - infos-ariege@ariege.com

Mentions légales