Le desman des Pyrénées

desmanGalemys pyrenaicus

Ce petit mammifère est le plus gros insectivore aquatique de France. Il mesure entre 24 et 29 cm de long (dont un peu plus de la moitié pour la queue) et pèse entre 50 et 80 g. On l’appelle également « rat trompette » à cause de son museau prolongé par une trompe raide, plate, flexible, d’environ 20 mm de long, dotée de vibrisses. Il habite les ruisseaux, torrents et lacs des Pyrénées et des Monts Cantabriques en Espagne à une altitude comprise entre 400 à 2 500m.

Rien de plus discret que le Desman des Pyrénées (sa discrétion ne l’a fait découvrir qu’en 1811). Très peu de personnes ont eu l’occasion de l’observer. Il loge à quelques mètres de votre maison, il se cache près de vos pieds que vous rafraichissez dans le torrent et vous ne le voyez pas.

desman1La première impression est que le desman est plus aquatique que terrestre. Dès qu’il sort de son sommeil, ou de son abri, il plonge à l’eau et ne revient au sec que pour manger les gros morceaux, entretenir sa fourrure ou dormir à nouveau. C’est au fond des torrents qu’il cherche sa nourriture : les petits crustacés (Gammares), les larves aquatiques d’insectes. La deuxième impression, liée à la première, est la différence de silhouette dans les deux milieux. Dans l’eau ses pattes antérieures se replient sur la poitrine, il prend une forme fuselée, il est mince et agile. A terre et à sec, le desman prend une forme de boule de poils, il ne dépasse que l’étonnante trompe et la queue qui malheureusement fait très « rat » et il marche en chaloupant car il marche sur l’extrémité de ses vingt griffes puissantes. 

Le desman est un petit vorace qui consomme presque l’équivalent de son propre poids (en captivité et en hiver).

L’activité de notre insectivore est fébrile et même frénétique. S’il ne dort pas, il ne cesse de parcourir son domaine, nageant, grimpant, courant, mangeant, se peignant avec énergie. On ne s’étonne pas qu’il ait un si bel appétit, et aussi qu’il tombe littéralement en un petit somme au beau milieu de ses activités.

desmanLe sommeil vrai coupe l’activité du desman en périodes assez régulières de trois heures environ, aussi bien de jour que de nuit, bien que l’animal soit franchement nocturne.

Quand on observe un desman en captivité, on voit bien l’importance de la trompe qui ne cesse d’explorer fébrilement alentour. Elle lui sert à tout : à creuser, à fouiller, à boire, à palper, à capturer….mais surtout à manipuler. Il n’y a que l’éléphant qui, à l’échelle près ! soit capable de pareille habilité. 

 

Pour avoir plus de détails sur le desman :

natura2000.environnement.gouv.fr/especes/1301.html

 

Texte extrait de "Le Desman des Pyrénées" Nathan 1986 de Mr Bernard Richard (Chercheur CNRS au Laboratoire du Milieu Souterrain de Moulis en Ariège)

 

Photos du desman des Pyrénées par Pierre Cadiran

Un grand merci aux photographes

Qui sommes-nous ?

ARIEGE.COM une petite entreprise non subventionnée spécialisée dans le tourisme pour le département de l’Ariège. Notre petite équipe multilingue est composée d’habitants de l’Ariège ayant plus de 30 ans d’expérience dans les domaines du tourisme, de l’infographisme et de l’édition. Notre rôle est la mise en relation des internautes avec les prestataires ariégeois sans intermédiaire. Pour connaître nos tarifs, contactez-nous.
SNC ARIEGE.COM - infos-ariege@ariege.com

Mentions légales